de l'encyclopédisme

Trouvé à méditer cette phrase résonnante dans "La galaxie Gutenberg " de Marshall McLuhan :
L'érudit peut , dans une culture de l' imprimé, trouver créance grâce à sa précision quoiqu'il n'ait rien à dire.

On se lasse de tout, excepté de connaître." : trompeuse et dangereuse maxime !
Gare à qui , ayant dépassé la moitié de sa vie ou vertueux juvénile , croit y parcourir les plus vrais paysages et poursuit , aveugle béat , cette devise emblématique , resplendissante sentence ornée d' un glorieux cartouche céleste.
Qu'il médite au tréfonds la bévue fatale du chemin hasardeux qu'il se targue avec orgueil de suivre jusqu'à ses dernières forces..
Dans son épuisante course effrénée vers la connaissance et l'esprit chaviré de révélations innombrables, il ne voit guère l'univers inconnaissable qui partout de ses infinis mystères comme une sombre mer l' environne ,diluant sans cesse avec indifférence le sel subtil de son intelligence ..
Car le bonheur, éternel présent , est ailleurs ,très loin , sous d'autres cieux ,mélange délicat et suave de poésie et de liberté.


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.